Aller directement à la navigation Avance rapide jusqu'au message principal
Nicholas Nixon photographie chaque année sa femme entourée de ses trois sœurs et les rassemble dans cette série magistrale. Nicholas Nixon photographie chaque année sa femme entourée de ses trois sœurs et les rassemble dans cette série magistrale. Nicholas Nixon photographie chaque année sa femme entourée de ses trois sœurs et les rassemble dans cette série magistrale.

Nicholas Nixon
The Brown Sisters (Heather, Mimi, Bebe en Laurie), 1975

Peut-on visualiser le monde du temps et de l’âge, du dévoue­ment et de l’amour en 45 photos?

Ecouter cet article

Nicholas Nixon était en visite dans sa belle-famille lorsqu’il a demandé à sa femme et aux trois sœurs de celle-ci s’il pouvait les photographier ensemble. C’était l’été 1975, et le résultat fut une photo en noir et blanc de quatre jeunes femmes en chemise d’homme et pantalon, dans un décor estival d’arbres.

Un an plus tard, il a proposé de prendre une nouvelle photo d’elles dans le même ordre. Après avoir vu la photo, il leur a demandé si elles étaient d’accord de faire ça chaque année. Une tradition s’est ainsi installée, et ainsi a démarré un projet qui allait s’étendre sur presque toute sa carrière.

On y voit quatre belles jeunes femmes progressivement vieillir. Le résultat est d’une beauté émouvante. Les tenues vestimentaires et les visages changent, et à travers les innombrables nuances de gris chargé d’émotion des photos, on se demande ce qu’elles ont vécu pendant ces 45 années. Mais on voit aussi combien leur lien se renforce au fil des années, la vie les a rapprochées et elles n’ont pas peur de vieillir, même si la palette, en se faisant plus sombre, prédit, photo après photo, qu’elles ne sont pas là pour toujours.